Anarque à la Cité du fleuve: l’escroc Robert Choudry en fuite !

Anarque à la Cité du fleuve: l’escroc Robert Choudry en fuite !

La vérité est têtue disent les sages. L’affaire Cité du Fleuve qui fait couler tant d’encres et de salives sur les réseaux sociaux est une pièce comique mise en oeuvre par sieur Robert Choudry en fuite en Afrique du sud parceque recherché par la justice congolaise pour escroquerie.

Du pays de Mandela d’où il gère à distance cette cité, Robert Choudry représentant la société anglaise Hawkwod propriétaire de l’espace, s’emploie à salir les autorités congolaises notamment, les ministres d’Etat en charge de l’urbanisme et habitat Pius Muabilu Mbayu ainsi que celui des Affaires foncières , Molendo Sakombi les accusant, de spoliation de la Cité du Fleuve.

Si le ridicule pouvait tuer! Robert Choudry cherche en réalité à tourner en dérision, l’opinion publique alors que sa supercherie n’en est pas une à même de convaincre les esprits aguerris.

En effet, quelque temps seulement après sa construction, les occupants de cet espace situé le long du majestueux fleuve Congo au quartier Kingabwa dans la commune de Limete se sont vu envahir par les eaux de ce dernier causant plusieurs dégâts. Motif, selon les experts dépêchés sur place, l’espace n’est pas indiqué pour habitation. C’est un communiqué conjoint des ministres d’Etat Pius Muabilu Mbayu et Molendo Sakombi qui apporte des éclaircissements sur cette forme d’escroquerie moderne signée la Société Hawkwod via son représentant, Robert Choudry où plusieurs compatriotes ont été embarqués.

Respectueux des lois du pays dont elles sont du reste les porte etandards, les deux autorités crient au scandale invitant l’opinion à ne pas surtout prêter le flanc aux mensonges de ce maffieux de renommé et hors de commun qui a reussi son coup en complicité avec certains services de l’Etat. Tenez, à en croire le document, dans sa fuite, l’homme aurait même empoché des acomptes des potentiels preneurs alors que la Cité du Fleuve n’est pas indiqué pour y habiter.

Alertés, les deux ministres de tutelle, n’ont pas hésité de prendre des mesures après la descente du premier ministre honoraire Ilunga Ilunkamba qui n’a pas tardé de crier à l’arnaque. Des mesures loin de réjouir Robert Choudry accusant, Pius Muabilu et Molendo Sakambi de spoliation au profit d’une entreprise chinoise.

En fait Robert Choudry est rattrapé par son passé de maffieux chevronné. Chassé de l’Ouganda et de la Tanzanie où il s’appliquait au trafic illicite de l’or, il a gagné la RDC pour le compte de Hawkwod. Il va reussir à se faire représentant de cette société propriétaire de la Cité du Fleuve. Hélas, Croyant faire long feu, Robert Choudry a tapé à coté de la plaque.

Antoine Botshili

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *