septembre 28, 2021

Assainissement : la Vice-premier ministre Eve Bazaïba visite l’usine Clean Plast

Assainissement : la Vice-premier ministre Eve Bazaïba visite l’usine Clean Plast

La vice-premier ministre, ministre de l’Environnement et du développement durable (VPM-MEDD), Eve Bazaïba Masudi, a visité, le 14 juin 2021, l’usine Clean Plast, spécialisée dans la collecte, traitement et recyclage des divers déchets plastiques.
A l’issue de cette descente sur terrain, le numéro un de l’environnement de la RDC s‘est dite convaincue par le travail effectué par cette usine. Mais, elle avoue que beaucoup reste encore à faire étant donné que l’entreprise Clean plast est une initiative privée. Pour Mme Bazaïba, elle ne sera satisfaite que quand le gouvernement de la République va se lancer dans l’accompagnement de ces genres d’initiatives privées. « Ils m’ont convaincue. Mais, je ne suis pas encore satisfaite parce qu’entant que gouvernement, nous ne sommes pas encore connectés. Ca, c’est une initiative privée qui nécessite à ce que le gouvernement puisse l’accompagner », a-t-elle affirmé. Cela passe selon Eve Bazaiba par le plaidoyer en faveur d’allègement de certaines contraintes liées à l’acquisition des matériels, de facilités d’exonérations.
Cette visite dans les installations de Clean plast, note-t-on, rentre dans le cadre du volet assainissement de son secteur, qui comprend également le volet forêt.
Sur place, la VMP Eve Bazaïba et l’équipe qui l’a accompagnée ont visité les différents compartiments de de cette usine où sont recyclés des déchets plastiques ramassés à travers la ville pour en faire d’autres produits d’utilisation courante. C‘est ici que le numéro un de l’environnement relève l’importance de cette industrie pour son secteur. « Ce sont des matières non biodégradables qui sont très nuisibles à la santé de la population et au sol. Elles dégradent complétement le sol. Mais, avec cette usine, il y a la possibilité de tout traiter et recycler. En même temps, on a la possibilité d’assainir l’environnement et d’avoir d’autres produits dérivés issus du recyclage », a expliqué la VPM Bazaïba.
Pour le numéro un de l’Environnement, cette usine constitue une grande partie de la solution dans l’assainissement, étant donné que cette dernière est déjà sur terrain.
Clean plast, rappelle-t-on, fabrique, à partir de ces matières recyclées, des produits d’utilisation courante comme les chaises, les seaux, les bidons et bouteilles, etc.
Pour Alexander Bamanisa, de Clean Plast, cette entreprise de collecte, de traitement et de recyclage des déchets plastiques a dix-sept ans d’expérience dans ce domaine. Elle traite en moyenne 80.000 tonnes des déchets par an et ambitionne de traiter et recycler 200.000 d’ici 2023. À Kinshasa, a-t-il noté, cette société a déjà totalisé trois ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *