Auto suffisance alimentaire: François Rubota veut inonder les marchés Kinois de riz

Auto suffisance alimentaire: François Rubota veut inonder les marchés Kinois de riz

Faisant de l’autosuffisance alimentaire son cheval de bataille, le ministre d’État en charge du développement rural François Rubita est descendu mercredi 02 juin sur terrain pour visiter le vaste projet du développement de la riziculture de Masina. Sur place, ce grand commis de l’État a eu l’ingénieuse idée de relancer ce projet tombé en veilleuse en vue d’inonder les marchés Kinois de riz.

François Rubita vient de monter sur ses grands chevaux en vue de palier à la carence alimentaire qui décime la population kinoise. Dans un premier temps, ses regards sont orientés vers ce vaste projet de développement de riziculture de Masina avant de se pencher ailleurs.

Prenant en bras le corps ses responsabilités en mains, François Rubuta, est allé dans ce site pour se rendre personnellement compte du niveau de spoliation de cet espace en vue des trouver des solutions idoines afin de relancer les activités. C’est dans cette optique qu’il n’a pas hésité un seul instant à lever l’option.

 » L’objectif global c’est de de permettre l’augmentation de la production afin de participer à l’auto suffisance alimentaire dans la ville de Kinshasa » a-t-il indiqué. Et de faire savoir: » Pour que cela soit fait, il y a de travaux à faire qui rentrent dans le cadre de notre ministère notamment le captage de l’eau, tous les canaux d’irrigation à faire afin que toute cette culture se fasse toute l’année ».

Nonobstant les difficultés d’ordre financiers relevés, François Rubota a soulevé également les problèmes de construction anarchique dans ce site. C’est pourquoi, a-t-il indiqué, que son ministère va saisir les instances compétentes pour résoudre cet épineux dossier. Car, souligne-t-il, Il y a des personnes qui habitent sans en avoir le droit « 

Le directeur Général au bureau central de la coordination, une structure qui veille sur l’implantation de projets, a exprimé son satisfecit pour la visite du ministre de tutelle dans ce site. Comblé, Théophile Matondo compte désormais sur l’apport et le soutien du gouvernement des warriors pour décanter ce problème de spoliation et en même espère que tout sera mis à profit pour relancer les activités de ce projet promoteur.

Patrick Lokoni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *