septembre 28, 2021

Beni : au moins 19 civils tués, le bilan de l’attaque ADF à Kasanzi s’est alourdi

Beni : au moins 19 civils tués, le bilan de l’attaque ADF à Kasanzi s’est alourdi

Ils sont maintenant au total 19 corps qui viennent d’être repêchés après l’attaque des rebelles ADF du vendredi 27 août 2021 dans le village de Kasanzi-Kithovo, en territoire de Beni (Nord-Kivu).

Alors que la veille 5 corps seulement ont été repérés, une dizaine d’autres encore viennent d’être ramassés ce samedi 28 août par les populations locales.

Par ailleurs, les personnes enlevées restent toujours introuvables, ce qui fait craindre l’alourdissement du nombre des victimes.

« Le bilan de l’incursion des ADF au village Kasanzi, dans le groupement Buliki, secteur de Rwenzori passe de 5 à 19 morts, 13 maisons incendiées, des pillages des biens et des disparus », témoigne monsieur Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur en congé du Nord-Kivu.

Pour la société civile de Rwenzori, les FARDC et les forces onusiennes doivent s’engager davantage pour sécuriser les agglomérations qui font face à ce terrorisme.

Ce nouveau carnage est enregistré alors que la contrée est en pleine opération militaire sous le label « état de siège ».

Cependant, compte tenu de faibles résultats, les voix se sont multipliées au sein de l’opinion pour que la mesure soit levée ou qu’elle soit seulement concentrée dans des zones fortement affectées par l’insécurité.

D’autres Congolais encore exigent une évaluation rigoureuse avant toute autre prorogation par l’Assemblée nationale, car depuis la mise en place de l’état de siège, plus de 400 civils ont déjà été assassinés par des groupes armés à Beni (Nord-Kivu) et à Irumu et Mambasa (Ituri).

Charles Mapinduzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *