septembre 28, 2021

CENI : Laïcs catholiques et protestants toujours pour un consensus global et inclusif

CENI : Laïcs catholiques et protestants toujours pour un consensus global et inclusif

Face à l’impasse sur la désignation du futur président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), les fidèles laïcs de l’Eglise catholique romaine et de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) insistent sur la nécessité d’un consensus global et inclusif de tous les chefs des confessions religieuses afin de convenir d’un choix consensuel de leurs délégués. Dans une déclaration signée depuis le 25 juillet 2021 et redistribuée mercredi 25 août 2021, les laïcs des deux communautés religieuses font état des expériences douloureuses partant d’un non consensus sur le choix du candidat président, de la volonté délibérée de discréditer la CENCO et l’ECC ainsi que leurs dirigeants et surtout, d’une tentative des forces obscures de faire perdurer le processus de désignation du président de la CENI pour, disent-ils, « justifier éventuellement la non tenue dans le délai constitutionnel des prochaines échéances électorales prévues en 2023 et en incriminer les catholiques et protestants ». La CIME veut déstabiliser la plateforme des confessions religieuses. Les deux organisations MILAPRO/ECC représentée par Jeef PAMBI MABUDIGA et CALCC/CENCO représentée par Jean-Bosco LALO PKASHA dénoncent encore et toujours une tentative de la Commission d’intégrité et médiation électorales (CIME) à vouloir s’ériger en organe des décisions supplantant, et déstabilisateur de la plateforme des confessions religieuses au service des intérêts mesquins inavoués alors que celle-ci est conçue comme une commission technique de la plateforme. Les deux structures de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) saluent la détermination des pères spirituels catholiques et protestants et réitèrent leur attachement aux valeurs Chrétiennes, leur soutien indéfectible aux Représentants légaux des deux confessions religieuses ainsi que leur détermination à sensibiliser les masses quant au bienfondé de la position des deux Eglises, à la culture de la paix, au respect mutuel et à la reconnaissance de la valeur de l’autre. Que la CENCO et l’ECC résistent aux pressionsLes laïcs encouragent leurs autorités spirituelles des deux communautés chrétiennes à ne ménager aucun effort, nonobstant les pressions subies jusqu’ici, à poursuivre les tractations en vue d’un consensus global et inclusif sur le futur président de la CENI, la légitimité de celui-ci en dépendant au plus haut point des seules aspirations légitimes du peuple Congolais. Ils soutiennent et s’engagent à accompagner le président de la République, Chef de l’Etat et Garant de la nation et du bon fonctionnement des Institutions, dans sa vision d’une RDC, Etat réellement de droit où l’intérêt supérieur du peuple est au centre de toutes les préoccupations, s’inspirant de la philosophie des deux de nos héros nationaux : « Le Peuple d’abord » et « Ne jamais trahir le Congo ».

Danny Musangu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *