septembre 28, 2021

Congolité : Léon Olivier Engulu III brandit à Noël Tshiani et aux partisans de sa thèse l’article 13 de la constitution !

Congolité : Léon Olivier Engulu III brandit à Noël Tshiani et aux partisans de sa thèse l’article 13 de la constitution !

Enseignant à l’UPN et analyste politique de haute facture, Léon Olivier Engulu III brise le silence à la faveur du projet de loi controversé sur la congolité dont l’auteur vient de passer à la vitesse supérieure en trouvant quelqu’un à l’hémicycle parmi les députés pour l’aider à réussir son sale coup.

Noël Tshiani a trouvé une marionnette à l’hémicycle qui a accepté de s’approprier son projet de loi liberticide à plusieurs égards tant il combat dangereusement la cohésion nationale.

Mais, ce n’était pas sans compter avec la réaction musclée d’un intello-né doublé d’analyste de la situation politique Rd-congolaise. Leon Engulu III est sorti de sa tanière dans le Mayumbe pour recadrer les veleilletés séparatistes et rétrogrades de Noël Tshiani.

D’entrée de jeu, Léon Olivier Engulu III contre-attaque Noël Tshiani par une interrogation pertinente pour tenter de remettre ses deux pieds sur terre.
« Dans quelle université on enseigne la notion de « postes de souveraineté »? Avant de répondre lui même en indiquant que: »
la souveraineté appartient au peuple de manière indivisible, elle est nationale, le peuple délègue son pouvoir à des représentants élus.
Et de poursuivre, « la notion de « postes de souveraineté » ou de « fonction de souveraineté » appliquée à un rôle ou à un emploi politique n’existe pas dans la théorie moderne de l’État. » Pour boucler la boucle, Leon Olivier Engulu III brandit l’article 13 de la constitution qui a déjà réglé tout. »

«Aucun Congolais ne peut, en matière d’éducation et d’accès aux fonctions
publiques ni en aucune autre matière, faire l’objet d’une mesure discriminatoire,
qu’elle résulte de la loi ou d’un acte de l’exécutif, en raison de sa religion, de son
origine familiale, de sa condition sociale, de sa résidence, de ses opinions ou de
ses convictions politiques, de son appartenance à une race, à une ethnie, à une
tribu, à une minorité culturelle ou linguistique ».

Trêve de discussion donc. A Noël Tshiani d’intérioriser ce rappel à l’ordre, sinon…c’est le ridicule.

Jeff Saile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *