Éboulement de terre à Masisi: le gouverneur militaire Constant Ndima sur le lieu

Éboulement de terre à Masisi: le gouverneur militaire Constant Ndima sur le lieu

Il a vite sauté sur le lieu après avoir été alerté d’un éboulement de terre dans la localité Mutiri , territoire de Masisi à 60 km au Nord-Est de Goma. Accompagné de ses.hommes, le gouverneur militaire,le lieutenant général Constant Ndima Kongba s’est rendu sur place s’enquérir de la situation, craignant non seulement un éventuel empêchement lors des opérations militaires mais aussi la flambée de prix des biens de première nécessité par le fait de rareté.

«Nous étions alertés par l’administrateur du territoire qu’il y a eu éboulement empêchant tous les véhicules en provenance de Masisi et Goma. Mais aussi de Goma vers Masisi ne pouvaient pas passer. Nous osons croire, si cette situation perdure il y aura flambée des prix à Goma. Raison pour laquelle nous sommes intervenus rapidement pour qu’on voit d’abord comment frayer un chemin pour faire passer les véhicules. Par après, je vais solliciter au Foner qui viendra terminer les grands travaux» a-t -il déclaré devant la foule venue le nouveau maitre de la province.

Et de s’inquiéter

«Est ce que les coupures des trafics sur cette route peuvent impacter les opérations militaires dans le Masisi»?

Pour le gouverneur militaire la route Masisi- Goma est d’une importance non de moindre qu’il faut vite intervenir

«Elle est très importante, cette route pour nous parce que pendant la conduite des opérations nous allons l’utiliser

Dans un style purement militaire, le nouveau chef de l’exécutif militaire du Nord Kivu souhaite ardemment que ses administrés comprennent la situation de l’heure.

«Vous pouvez lancer un message à la population de Masisi quand en ce qui concerne l’état de siège
Je l’ai vue enthousiasmée. J’ai lu dans leur figure, elle est très contente. Elle a bien accueillie la décision du président de la République et commandant suprême des Forces armées et de la police nationale congolaise qui nous a envoyé ici afin que nous tous nous mettons la main dans la patte pour terminer cette guerre qui perdure. Nous sommes arrivés cette fois-ci»

Un nouvel appel aux groupes armés pour la paix.

« Nous ne venons pas négocier. Nous avons fait un appel à nos frères porteurs d’armes mais aussi aux groupes armés étrangers. Nos frères qui portent les armes aujourd’hui, s’ils sont patriotes ils vont déposer d’eux mêmes les armes afin que nous construisons ensemble la paix. Mais ceux qui seront irréductibles, nous allons les pourchasser parceque c’est une imposition de la paix nous allons les pourchasser jusqu’à leur dernier retranchement»

Patrick Lokoni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *