Environ 30 camions-citernes bloqués sur la route Bunia-Mahagi !

Environ 30 camions-citernes bloqués sur la route Bunia-Mahagi !

En point A, le territoire de Mahagi dans le district de l’Ituri en RDC, localisé sur Google Map.
En point A, le territoire de Mahagi dans le district de l’Ituri en RDC, localisé sur Google Map.

Le trafic reste suspendu entre Bunia et Mahagi sur la route nationale numéro 27 dans le territoire de Djugu (Ituri), à la suite des affrontements depuis vendredi 7 mai dans plusieurs villages de cette entité coutumière. Des sources locales rapportent qu’environ trente véhicules camions citernes, qui transportaient du carburant, sont bloqués sur l’axe Amee, Ngote et Lopa, non loin des zones de combats entre l’armée et les miliciens de la CODECO. Cette situation risque d’amplifier la crise économique dans la région, où les habitants ne savent plus à quel saint se vouer.

Environ cinq villages de Djugu sur la route nationale numéro 27 sont depuis trois jours sous des tirs nourris à l’arme. Des véhicules, qui avaient récemment repris le trafic sur ce tronçon, sont bloqués vers le centre commercial de Lopa, avec leurs cargaisons de marchandises.

Des sources locales attestent que c’est vendredi soir que les autorités locales avaient interdit tout mouvement dans la zone. La décision fait suite à une psychose qui s’était emparée de la population, au lendemain du meurtre des sept personnes à Dhera dans le secteur de Walendu Pitsi.

Bino Gédéon, un des leaders de la société civile locale, quant à lui, indique que plus de vingt camions-citernes et remorques, qui transportaient du carburant, sont bloqués depuis deux jours dans ce centre commercial. Bino Gédéon atteste que cette situation risque d’avoir de graves conséquences pour des habitants, déjà paupérisés à cause de l’activisme des groupes armés dans la région.

Selon des sources concordantes, les habitants se réveillent sous des crépitements de balles vers Nizi. Aucun bilan de ces affrontements n’est pour l’heure disponible.
Avec Ro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *