Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri : Aimé Boji déterminé à mettre les moyens à la disposition du comité de riposte humanitaire

Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri : Aimé Boji déterminé à mettre les moyens à la disposition du comité de riposte humanitaire

Le Gouvernement Congolais veut assister, en termes de besoins humanitaires, les populations des provinces concernées par l’État de siège décrété par le Président de la République, Félix Tshisekedi, afin d’éradiquer, définitivement, l’insécurité qui prévaut depuis plusieurs années dans la partie Est de la République Démocratique du Congo.

Cette démarche, proposée par trois membres du Gouvernement lors du dernier Conseil des Ministres, a été examinée ce jeudi 20 mai au cours d’une réunion interministérielle présidée par le Ministre d’État en charge du Budget, Aimé Boji, sur demande expresse et urgente du Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

Cette rencontre réunissait : la Ministre déléguée en charge des personnes vivant avec handicap, Irène Esambo, la Ministre de la formation professionnelle, Antoinette Kipulu, le Ministre des Affaires Sociales, Modeste Mutinga, la Ministre du Genre, Famille et enfants,Ndaya Luseba, le Ministre des Droits humains, Albert Fabrice Pwela, le Ministre de la Santé , Jean-Jacques Mbungani, et le Vice-ministre du Budget, Élysé Bokumwana Maposo.

Une réunion qui a permis à Aimé Boji Sangara, gestionnaire du Budget de l’État Congolais, d’harmoniser et de préciser, avec ses collègues, la stratégie gouvernemetale sur cette question importante qui correspond parfaitement à la vision du Président de la République, Félix Tshisekedi, pour qui, le Peuple doit absolument être au centre de tout programme de dévloppement national. Vision résumée par la célèbre devise  » le Peuple d’abord ».

Faisant le porte-parole de circonstance au terme de cette réunion du Comité de riposte humanitaire, le Ministre des Affaires Sociales, Modeste Mutinga, a confirmé à la Presse que toutes les batteries viennent d’être mises en marche pour la concrétisation de ce processus.

 » Cette réunion du Comité de riposte humanitaire, se tient à la demande expresse de son Excellence Monsieur le Premier Ministre, qui a dirigé la deuxième réunion du Conseil des Ministres, au cours de laquelle il a été décidé qu’une attention particulière du Gouvernement soit accordée à ce qui se passe à l’Est du pays, après l’instauration de l’état de siège. Nous venons de mettre au point, tous les outils nécessaires au démarrage de cette activité urgente », a fait savoir le Ministre des Affaires Sociales. »

Et d’ajouter : « bien qu’étant à la fin de l’exercice budgétaire, le Gouvernement, sur demande du Président de la République, va disponibiliser les moyens pour répondre
aux besoins de la population.

Nous sommes donc en train de chercher les moyens extraordinaires sur ordre du Président de la République et du Premier Ministre, et nous pensons que le Gouvernement va trouver ces moyens pour étancher la soif de la Population à l’est du Pays », a t-il souligné

Notons que, pour sa part, le Ministre d’État en charge du Budget, Aimé Boji Sangara, étant aussi sensible à cette situation va, mettre les bouchées doubles pour que les moyens nécessaires soient mis à la disposition de ce comité de riposte humanitaire . LB/Cellcom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *