État de Siège : une dizaine de groupes armés s’engagent à un «cessez-le-feu» au Nord-Kivu

État de Siège : une dizaine de groupes armés s’engagent à un «cessez-le-feu» au Nord-Kivu

Dix-sept groupes armés locaux actifs dans le grand nord notamment à Beni et Lubero ont adressé une correspondance au Chef de l’État, Félix Tshisekedi lu par l’un des chef de ces groupes armés, Général autoproclamé Josué Abamungu Kambere.

«Nous réitérons notre bonne foi de répondre à l’appel du Chef de l’État de déposer nos armes, nous avions établis un planning de reddition depuis 2019 avec Mr John Lupala, l’envoyé du Président de la République auprès des groupes armés pour déposer les armes. Nous attendons jusqu’à présent la matérialisation de ce planning de reddition. Nous avions suivis comme tant d’autres le processus de Désarmement réalisé par Mr John Lupala, nous nous demandons pourquoi ce processus traîne encore pour nous ?»

Nous nous sommes engagés à observer un «cessez-le-feu» dans nos zones d’opérations, à l’issue d’une rencontre avec Mr John Lupala depuis 2019 avec qui nous gardons contact permanent.

Conscient des difficultés politiques dont le patriote John Lupala a traversé jusqu’au point de vouloir laissé sa peau au Nord-Kivu, à cette occasion de l’État de Siège comme le pouvoir est entre les mains de l’armée qui avait même accompagner ce citoyen dans le processus de Désarmement et sensibilisation, nous appelons le Gouverneur militaire Constant Ndima de diligenter notre Désarmement.

En outre, nous appelons les autorités pour une bonne prise en charge des rendus, afin d’éviter le retour des combattants Maï-Maï dans la brousse.

LB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *