septembre 28, 2021

Fatshi désigné candidat de l’Afdc en 2023: Modeste Bahati sait vraiment flatter le pouvoir !

Fatshi désigné candidat de l’Afdc en 2023: Modeste Bahati sait vraiment flatter le pouvoir !

Modeste Bahati a surpris tout le monde, y compris les morts dans leurs tombes en désignant avec fracas, le chef de l’État Félix Tshisekedi comme candidat de l’Afdc à l’élection présidentielle alors que le sujet n’est pas encore d’actualité.

Flatterie s’en est une, disent ses détracteurs et certains de ses partisans qui croient en lui et qui voient en cette précipitation de déclarer solennellement tout haut que Félix Tshisekedi est le candidat choisi par son parti, une fuite de responsabilité alors qu’il est aujourd’hui mieux positionné comme candidat qui a une assise dans la partie orientale du pays capable de bouleverser la donne en 2023 dans l’hypothèse où Moïse Katumbi, Vital Kamerhe, Augustin Matata Ponyo seraient hors courses.

Dans un même sens, un des lieutenants de Moise Katumbi, à l’occurrence Francis Kalombo a pour sa part, déclaré au cours d’un entretien avec la presse que « Ensemble pour la République» n’est pas prêt à un quelconque soutien à Tshisekedi , si le parti présidentiel ne se montre pas ouvert à un accord.

D’où la préoccupation majeure et récurrente de savoir le pourquoi de cette précipitation de Bahati et l’Afdc de proclamer à l’avance Fatshi , candidat de leur regroupement politique à la prochaine présidentielle ?

Faut-il rappeler qu’en politique le bénévolat est un concept prohibé? Modeste Bahati sait ce qu’il fait. Lui à qui Felix Tshisekedi à servi le trône du Sénat pour laver l’affront subi par le leader de la deuxièmes force politique de l’ex FCC au sein du parlement face à Thambwe Mwamba au début de la législature.

De l’avis des certains observateurs, il se préparerait à coup sûr, un complot genre hold-up électoral tendant à plébisciter l’actuel chef de l’État vainqueur à l’issue des joutes électorales de 2023. Si non, rien n’expliquerait cette façon de faire d’un aussi grand leader politique alors que le débat là dessus est loin de constituer l’actualité.

Sur cette lancée, d’autres observateurs soutiennent que Bahati s’est précipité de proclamer Félix Tshisekedi candidat de l’AFDC pour caresser le parti présidentiel Udps dans le sens du poil au motif qu’une rumeur c’était rependue dernièrement faisant état des ambitions de l’actuel président du sénat de se présenter également comme candidat à l’élection présidentielle de 2023.

Ceci explique cela, craignant certainement une fatwa des combattants, il s’est précipité à faire une déclaration qui évacuerait ces soupçons. La politique étant surtout l’art des jokers. Et, Bahati serait l’un de ces jokers qui connait parfaitement son boulot.
Antoine Botshili

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *