Fonction publique : halte à l’intox, Jean-Pierre Lihau hérite d’une administration balisée totalement par Yolande Ebongo Bosongo !

Fonction publique : halte à l’intox, Jean-Pierre Lihau hérite d’une administration balisée totalement par Yolande Ebongo Bosongo !

Yolande Ebongo Bosongo peut se sentir heureuse d’avoir accomplie une oeuvre monumentale à la tête de la fonction publique où elle a hérité une véritable casse tête.

De septembre 2019 à avril 2021, prêt de trois ans, la ministre d’État en charge de la fonction publique n’a ménagé aucun effort pour remettre sur le rail ce secteur combien important de la vie nationale. Fille maison, Yolande Ebongo Bosongo connaissait parfaitement les maux qui rongeaient l’administration publique de la Rdc. Avec beaucoup de tacts, elle a su apporter une touche particulière pour redonner de l’espoir aux fonctionnaires.

Ses hauts faits d’armes

D’aucuns se rappelleront de sa combativité dans la lutte acharnée contre le phénomène des fictifs qui faisaient la loi au sein de l’administration
publique. Elle en a montré ses capacités jusqu’à ce qu’à ce jour l’on est presqu’a un pas de la maîtrise des effectifs des agents de l’administration publique. Yollande Bosongo
a réussi à mettre en place un fichier de référence de l’administration publique. Ces réseaux maffieux sont aujourd’hui à bout. Nul n’ignore qu’au sein de l’administration, lorsque vous entravez les avantages illicites des agents, vous êtes diabolisé, lorsque vous suspendez pour remettre de l’ordre, vous êtes vilipendé. Surtout lorsque vous vous attaquez au système de détournement, là vous êtes, le diable en personne, témoigne un internaute.

Voilà qui résume les motivations des debrailleurs avant de tirer une conclusion hâtive. D’après les recoupements faits à ce sujet, il nous revient que ce sont des délinquants qui ont été à la base de l’incident récupéré par les Réseaux sociaux et une certaine presse en mal de sensation. Ce ne sont donc pas les fonctionnaires qui, à ces heures là n’étaient plus dans les parages du bâtiment de la fonction publique. Il faut plutôt savoir valoriser et défendre les valeurs que la République regorge.
En lieu et place de distiller des mensonges contre les pions rares du pays de la trempe de Yollande Ebongo Bosongo. Jeff Saile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *