Gestion scabreuse de Walle Lufungula: Le Collectif Tshopo Telema fait une passe en or à l’IGF !

Gestion scabreuse de Walle Lufungula: Le Collectif Tshopo Telema fait une passe en or à l’IGF !

Le Collectif Tshopo Telema vient de faire une autopsie de la gestion scabreuse de deux ans de Walle Lufungula à la tête de la province. L’heure est grave et Walle Lufungula risque gros avec ces révélations troublantes. Ci-après !

LA PROVINCE DE LA TSHOPO SAIGNÉE À BLANC, LE COLLECTIF TSHOPO TELEMA EN APPELLE À L’IGF

MOTIF 1

LA PROVINCE N’A PAS D’ARGENT,
Telle est la phrase magique qui nous a été pondue durant deux ans de Gouvernance de Me WALLE LUFUNGULA;
Cet homme qui ne cessait de répéter à quiconque voulait l’entendre , qu’il était quasiment difficile voir impossible, de réaliser des grands travaux de développement avec les fonds propres de la Province de la Tshopo , parce que ne disposant pas des ressources financières conséquentes.

La vérité est pourtant ailleurs, l’homme et son clan ont apporté une nouveauté dans la canalisation des recettes de la Province: LES COMPTES PARALLÈLES (cela a été dit dans le Message d’adieu du Collectif TSHOPO TELEMA au Gouverneur déchu).

D’autres, pouvaient croire qu’il s’agissait d’un acharnement ou des simples illusions, mais nous avons décidé de commencer à sortir petit à petit les éléments en notre possession pour étayer nos dénonciations et nous commençons par la lettre N°01/963/CAB/JMMB/DGRPT/P.T/2020 du 18 Novembre 2020 adressée au Gérant de la TMB (agence de Kisangani) par le DG de la DGRPT, qui révèle l’existence de 3 comptes parallèles: le 1er intitulé GOUVERNORAT PROVINCE DE LA TSHOPO/USD n°1250-2500880-00-92, le 2e GOUVERNORAT PROVINCE DE LA TSHOPO/CDF n°1250-2500880-02-94 et le 3e DGRPT/CDF n°1250-2527019-00-36; le DG de la DGRPT chute dans le paragraphe faisant mention de ces 3 comptes, en disant : POUR NE CITER QUE CELA; cette formulation sous attend donc, qu’il en existe d’autres en grand nombre.

Officiellement la Province de la Tshopo fait des recettes allant de 750.000 $ à 900 milles et même 1 millions le mois.
Si l’on prend la limite inférieure de 750.000$ le mois , la province a fait depuis l’arrivée de Me Walle à la tête de la Tshopo (2 ans), un minimum de 18 millions de $. Supposons que 50% de ce montant minimum avaient servi aux dépenses de la paie et frais de fonctionnement (en réalité 40 à 45%), on resterait avec un minimum de 9 millions de dollars américain et on aurait un minimum de 9 Km des routes asphaltées en 2 ans, dans les normes internationales.

Nous parlons du minimum , car, les comptes parallèles ont fait échapper beaucoup d’argent à la Province au détriment du clan du Gouverneur déchu.

En analysant cette lettre, l’on se rend compte que la copie n’a été réservé ni à l’Assemblée Provinciale (autorité budgétaire) et encore moins au Vice-Gouverneur.
Ils ont été ignorés à dessein? Le Gouverneur déchu peut avouer qu’il ne connaissait rien de ces comptes parallèles alors qu’il est ampliateur de la lettre ?
Si ceci n’est qu’un échantillon, qu’en est-il des comptes qui ne sont pas encore révélés, notamment d’autres dans des banques de Kinshasa dont nous suivons les traces ?

Sans nulle doute, la Province de la Tshopo a été saignée à blanc et il faut que les choses soient tirées au clair, pour que tout celui qui est impliqué en réponde devant la justice.

Le Collectif TSHOPO TELEMA en appelle donc à l’Inspecteur Général des Finances (IGF), pour faire une autopsie de la gestion financière durant les deux ans de Monsieur WALLE LUFUNGOLA à la tête de la Tshopo.

Ceci n’est que la page introductive.

Partageons jusqu’à atteindre l’IGF.

Fait à Kisangani, le 17 Mai 2021
Par le réseau des Organisations citoyennes de la Tshopo, LE COLLECTIF TSHOPO TELEMA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *