Goma : retour des déplacés à la suite de l’éruption du volcan Nyiragongo

Goma : retour des déplacés à la suite de l’éruption du volcan Nyiragongo


Quelques enfants fuyant les quartiers de Gom au Nord-Kivu, jugésLe retour des déplacés du volcan Nyiragongo pour Goma est effectif depuis ce mardi 8 juin. Ce retour a été autorisée la veille par le Premier ministre Sama Lukonde, lors de son séjour à Goma.  Le gouvernement provincial a mobilisé, à cet effet, trente-trois bus et cinq camions pour la première étape de cette opération, qui a ciblé le site de Sake, 30 kms à l’ouest de la ville de Goma, dans le territoire de Masisi.Ces bus ont quitté Goma, à partir du stade de l’Unité, vers 9 heures locales, en direction de Sake, où environ vingt mille déplacés de l’éruption volcanique attendent pour regagner Goma. Le commissaire divisionnaire adjoint Romy Ekuka Lipopo vice-gouverneur de province qui supervise l’opération, assure que des dispositions sont prises pour que chaque ménage reçoive une assistance de subsistance à son retour :  « Sur cette population qui était estimée à trente mille, certains sont déjà rentrés. Il reste probablement vingt à vingt-cinq mille. Nous avons disponibilisé cinq camions pour les effets, et les bus pour la population. Nous avons même prévu un bus pour les personnes à mobilité réduite. Les vivres ont été disponibilisés sur place, et celles et ceux qui monteront dans les bus tout à l’heure, auront leurs vivres et des kits seront également disponibilisés parce qu’on sait qu’il ne suffit pas seulement de les ramener à la maison, mais il faut également les suivre, ne serait-ce que pendant un certain temps ». La priorité est accordée aux déplacés dont les maisons n’avaient pas été détruites par la coulée des laves. Les sinistrés devraient attendre un plan de contingence mis en œuvre par de l’Etat congolais.Les humanitaires estimaient à plus de quatre cent mille, les personnes qui s’étaient déplacées à la suite de l’éruption du volcan Nyiragongo du 22 mai dernier. Plus de cent-soixante mille étaient déjà revenues spontanément. Après l’étape de Sake, cette opération va se poursuivre sur les axes Bukavu, Rutshuru-Butembo, et axe Rwanda. 

Avec RO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *