Guerre de six jours à Kisangani : l’argent des victimes risque d’éclabousser Walle Lufungula !

Guerre de six jours à Kisangani : l’argent des victimes risque d’éclabousser Walle Lufungula !

Affaire pendante devant les instances judiciaires de Kisangani sur le présumé détournement des frais alloués aux victimes de la guerre dite de «six jours». André Lite, ministre et député national honoraire, suit de près les audiences de cette affaire et se propose même d’être renseignant si jamais il est invité par le tribunal de céans, attendu qu’il n’exerce plus aucune fonction étatique qui puisse exiger la levée d’immunité.

Bantou et patriote, il ne peut, en aucun cas, tolérer qu’un groupe d’individus crache sur la mémoire des victimes de cette guerre pour quelque motif que ce soit. Il a toutes les archives de cette transaction financière de la banque jusqu’aux bénéficiaires en présence du gouverneur Walle Lufungula dont sa signature fait ici foi.

André Lite n’est pas né de la dernière pluie pour être un politique moins avisé ; il a encore un long chemin politiquement à parcourir pour sa dignité. Il est parmi les compatriotes clean, épris de l’humanisme pour servir ses semblables. Ministre des droits humains du gouvernement Ilunkamba, André Lite se distinguait par son indépendance d’esprit. Ne jamais se compromettre était son crédo.

C’est dans ce sens qu’il souhaite le moment venu renseigner la justice au sujet des fonds alloués aux victimes de la guerre de six jours. L’enveloppe ,qu’aurait touché le gouverneur déchu Walle Lufungola. Des révélations qui exposent ce dernier à la colère non seulement de la justice mais aussi et surtout des boyomais qui ne sont pas prêts à recevoir un quelconque mea culpa d’où qu’il vienne.
CP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *