Inadmissible: cet enfant continue à croupir au cachot de la police à Beni !

Inadmissible: cet enfant continue à croupir au cachot de la police à Beni !

Cette affaire fera tâche noire au régime de Kinshasa. En tout cas, c’est le moins que l’on puisse dire.

Ils sont 69 élèves arrêtés par la Police, ce jeudi 29 avril 2021 dans la ville de Beni, parmi lesquels certains venus de la commune rurale d’Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni (Nord-Kivu); pour soutenir leurs collègues en sit-in devant le bureau de la Mairie et qui réclament l’arrivée du chef de l’État dans cette région pour s’impregner lui-même de la situation sécuritaire volatile.

Malgré qu’ils étaient vêtus en uniformes scolaires, ces derniers ont été arrêtés puis conduits au cachot par des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC), l’après-midi de ce jeudi.

Au cours de leur arrestation, la Police a fait usage de coups de balles réelles, qui ont plongé des habitants dans une panique généralisée.

D’après certaines sources policières, ces élèves sont accusés de vagabondage, mendicité et trouble à l’ordre public.

Cette arrestation de masse est vivement condamnée par Me Élie Vaghumawa, défenseur des droits humains à Beni. Celui-ci appelle la Police au respect des droits de css enfants, et exige leur libération sans condition.

«J’étais au tribunal, je vois des élèves dans des jeeps policières amenés et jettés en prison en tenue scolaire. Il y a parmi ces derniers des élèves mineurs. Je me demande si c’est normal que des élèves en uniforme soient jettés en prison sans aucune pièce qui les accompagne. C’est une violation grave des droits humains. Nous exigeons sans conditions la libération de ces derniers pas parce que nous encourageons mais parce que c’est leurs droits. L’enfant doit être respecté. C’est pas sérieux c’est une violation cruente des droits humains, la police doit être professionnelle,» dit-il.

Il faut signaler que ce jeudi 29 avril, sera la septième nuit consecutive du sit-in des élèves devant les installations de l’hôtel de ville de Beni, en dépit de l’appel du Président de la République demandant à ces derniers de surseoir leur manifestation et rentrer à l’école.

Avec congo-press.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *