Ituri : Tout feu tout flamme, les Fardc récupèrent plus de 20 villages à Djugu !

Ituri : Tout feu tout flamme, les Fardc récupèrent plus de 20 villages à Djugu !

Deux semaines après le lancement des opérations militaires dans le territoire de Djugu (Ituri), l’armée dit avoir repris le contrôle de plus de vingt localités, autrefois occupées par les miliciens. Selon des sources locales, les villages reconquis des mains notamment de CODECO sont ceux des secteurs de Walendu Pitsi, Djatsi et Tatsi.
La reprise de ces localités a permis le « retour de certains habitants » qui ont fui la région, à la suite de l’insécurité.
Les témoignages attestent que, certains habitants vaquent librement à leurs occupations. Cependant, nombreux parmi eux n’ont pas d’abris car ayant été incendiés la CODECO.
Cependant, d’autres personnes qui ont trouvé refuge dans la brousse pendant les combats entre belligérants hésitent encore de revenir dans leurs villages.
Selon la société civile du territoire de Djugu, ces personnes craignent d’être « confondues aux miliciens de la CODECO » par les forces de sécurité.
Mais le lieutenant Jules Ngongo, le porte-parole de l’armée en Ituri assure ces déplacés quant à leur sécurité. « Les FARDC sont là « pour vous sécuriser », a-t-il précisé.
Le lieutenant Jules Ngongo appelle toutefois la population de cette région, à se désolidariser des miliciens et de collaborer avec l’armée pour que le territoire de Djugu recouvre sa paix totale.
De son côté, la société civile lance un appel à l’armée de poursuivre les opérations pour pacifier toute la zone.
Depuis 2019, la CODECO s’est rendue coupable de plusieurs violations des droits de l’homme en Ituri dont les massacres des civils, viols, mutilations. Elle a notamment occasionné le déplacement des milliers de populations et destructions de plusieurs écoles.
Depuis environ deux semaines, les unités commandos des Forces armées de la RDC (FARDC) sont engagées militairement sur plusieurs fronts contre les miliciens de la Coopérative de développement du Congo (CODECO) dans plusieurs localités du territoire de Djugu.

LB/RO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *