Kinshasa: Ngobila bientôt déplumé !

Kinshasa: Ngobila bientôt déplumé !

Jamais il n’a par avant fait l’objet de controverse comme c’est le cas présentement. Après deux ans d’exercice des charges publiques à la tête de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila s’est révélé le plus médiocre des gouverneurs que la capitale congolaise ait connu, estime un analyste contacté par notre rédaction.

Que des fausses notes! De l’opération Kin Bopeto, une vaste escroquerie au dossier qui oppose le Conseil D’Etat à l’hôtel de ville de Kinshasa en passant par l’insécurité dans la ville, Ngobila est assis sur du charbon ardent. Certains l’accusent d’induire même le chef de l’État en erreur alors que ce dernier veut palper du doigt, le changement dans la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, qualifiée depuis un long moment de ville sans repères à cause de l’ insalubrité devenue chronique sous les regards de l’autorité urbaine.

Récemment, dans le dossier « rénovation du marché central », Ngobila a vendu du vent aux Kinois en faisant croire à l’avènement du jardin d’Eden. Que nenni! Rien de bon. Les travaux avancent à pas de tortue, mieux sont au point mort depuis plus de 5 mois. Pendant ce temps, les vendeurs et autres habitués de ce lieu de commerce qui fait nourrir des milliers de personnes, sont injustement condamnés à la disette parceque chassés de leur célèbre « Zando»

SIGNES DE TEMPS

En outre, à savoir que dans le lot d’ennuis aux quels fait face le gouverneur PPRD, figure la question orale avec débat de l’élu de Lingwala, Mike MUKEBAYI. Le député veut interroger le controversé chef de l’exécutif provincial de Kinshasa sur la gestion hasardeuse de la ville capitale.

Ainsi donc,au regard de ce qui précède, il y a lieu de se demander si, l’ancien Maître de Yumbi sait vraiment lire les signes du temps dès lors que depuis la dissolution du mariage FCC-CACH, le pouvoir actuel s’est engagé par un mode opératoire propre à lui, de «déboulonner», les oiseaux de mauvaises augures considérés comme peau de banane sur le chemin des résultats du président Felix Tshisekedi.

Mais à l’examen minutieux de son cas, le patron de la ville de Kinshasa n’échappera nullement à la machine à broyer du pouvoir. La justice ou l’Assemblée provinciale se servira le moment venu de son dossier. Sonnera alors la fin d’un politique sans vision.
Patrick Lokoni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *