Kisangani-Crime économique : 5.000 tonnes des ciments Brazzavillois Dangote au centre d’une affaire des gros sous

Kisangani-Crime économique : 5.000 tonnes des ciments Brazzavillois Dangote au centre d’une affaire des gros sous

( Enquête )

La cargaison des ciments gris arrivée à Kisangani au début de ce mois de mai « manquerait » des propriétaires !
En effet, LATCO avoue dans un échange avec quelques services attitrés que les ciments ne lui appartenaient pas au départ.
Cette cargaison appartient à la Société ZAO-WAX EXPRESS & TRADING spécialisée dans le transport et affrètement fluvial ayant son siège sur 63, immeuble, avenue Tombalbaye, local 7 à Kinshasa/Gombe.

Le responsable de LATCO avouerait avoir acheté ces ciments gris ici sur place au port Kirofall à Kisangani.

Mais, la lettre du ministre Jean-Lucien Bussa Tongba numéro 2749 du 21 janvier 2021 parle de l’autorisation de d’importation des ciments gris ( 5.000 tonnes ) conformément à une autre lettre numéro 2191 du 10 septembre 2020 du même ministre.

C’est ce qu’on peut lire dans une correspondance du 21 janvier 2021 du ministre du commerce extérieur adressée au Directeur Général des Douanes et accises, DGDA en sigle.

Dans cette correspondance, le ministre Jean Lucien Bussa Tongba instruit le directeur général de la DGDA concernant une autorisation d’importation de 5.000 tonnes des ciments gris de Brazzaville pour ka Province de la Tshopo.

Toutefois, rappelle la correspondance, que l’importateur ne doit écouler aucun lot sur le marché de Kinshasa, sous peine de confiscation par les services compétents du ministère de l’économie.

Sur place à Kisangani, dans deux notes de perception différentes NP 001177921 et NP001214321 exercice 2021 avec comme assujetti/contribuable ETS LATCO/DIR DES RECETTES/P.Morale avec comme adresse Av Général Mulamba dans la commune Makiso à Kisangani, l’on peut lire sur la rubrique base et modalités des calculs/ acte générateur ce qui suit : Finances, droit de consommation sur les biens produits localement ; ciment.

Une quantité de 8.000 sacs en raison de 4.000 sacs des ciments gris pour une valeur de 4.800.000 francs congolais au total qui doivent être payés au plus tard le 16/05/2021 à la Rawbank-CDF-RNF, comptes : 05150-02017648604-01/CDF-RNF.

La question qui taraude les nerfs et esprits éveillés reste de savoir depuis quand le ciment gris est produit localement à Kisangani ?

Puisque le crime parfait n’existe pas, dans un bon de sortie du système SYDONIA émis par la Direction Générale des Douanes et Accises bureau de Kinshasa au beach Ngobila, une adresse floue est également mentionnée à savoir : Port Fluvial, Sertra sarl, Lubumbashi.

Difficile de voir très clairement des notifications suite à un flou qui encadre ce forfait.

Dans un autre bon, cette fois à enlever signé à Kinshasa, le 30/04/2021 qui renseigne sur le E365 et L411 difficile encore de voir avec précision le poids brut d’article et l’unité statistique du colis puisque, fait à dessein afin d’entretenir le flou.

Tous les avertis du domaine de transport fluvial et autres déclarants en douanes n’arrivent pas à comprendre comment un bateau peut quitter Kinshasa, le 30/04/2021 et arriver moins de 10 jours seulement après à Kisangani pour finalement voir les marchandises qu’il a transporté être taxées le 10/05/2021 à Kisangani en terme de droits de consommation sur les biens produits localement, ciment ?

C’est ici le lieu de se demander sur la volonté de certaines autorités au niveau national dans l’accompagnement de la vision du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dans sa lutte contre l’impunité.

Dossier à suivre…

Sébastien Mulamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *