Kongo central : Le Sg Augustin Kabuya est arrivé à Singini pour rendre hommages à Joseph Kasa-Vubu

Kongo central : Le Sg Augustin Kabuya est arrivé à Singini pour rendre hommages à Joseph Kasa-Vubu

En séjour à Tshela au Kongo central, le Secrétaire Général de l’UDPS, Augustin Kabuya dépose ce Samedi, 1er mai, dans l’après-midi, une gerbe des fleurs au mausolée SINGINI en hommage au feu Président Joseph Kasa-vubu.

C’est à 12h00′ que le cortège de Muana Bute de FATSHI a pris, avec succès, la direction de ce lieu mythique où repose le corps de l’illustre disparu, malgré l’état de délabrement avancé de la route vers Singini.

À ce propos, Augustin Kabuya a dénoncé cet état des choses et a annoncé des poursuites judiciaires à l’encontre des officiels trempés dans la malversation financière des fonds affectés à la réhabilitation et à la modernisation de plusieurs routes au Kongo-central, dont celles de Muanda et de Tshiela.

« Comment admettre que la route qui mène au mausolée du tout premier Président de la République démocratique du Congo puisse se trouver dans un état très critique ?, s’est-il interrogé le vendredi, lors de la cérémonie d’investiture du comité fédéral/UDPS Kongo-Central I ( Bas-fleuve) au stade Kasa-vubu.

Dans le même ordre, pour couper court aux ragots de tout bord, le numéro 2 du parti présidentiel a révélé l’existence de l’ordonnance Présidentielle élevant le feu Président Kasa-vubu au rang de héros national.
« Cette ordonnance figure dans le journal officiel dont le numéro va faire l’objet de la promotion à mon initiative», a-t-il martelé, avant d’affirmer qu’il va s’impliquer personnellement pour que la date du décès du Président Kasa-vubu soit commemorée avec révérence à travers tout le pays».

Ainsi, la révélation du Secrétaire Général Augustin KABUYA met une fois pour toutes un terme aux propos désobligeants tenus par leurs détracteurs insinuant que la promotion historique accordée à Kasa-vubu comme héros national par un discours du Chef de l’État n’a pas été sanctionnée par un acte juridique. Il y a bel et bien une ordonnance présidentielle y relatif.

Avec LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *