septembre 18, 2021

La Banque Mondiale prête à décaisser 100 millions USD pour le « Projet d’urgence pour l’équité et le renforcement du système éducatif »

La Banque Mondiale prête à décaisser 100 millions USD pour le « Projet d’urgence pour l’équité et le renforcement du système éducatif »

M. Jean Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque Mondiale, s’est dit prêt à décaisser 100 millions USD pour l’exécution du « Projet d’urgence pour l’équité et le renforcement du système éducatif ».

M Jean Christophe Carret qui l’a fait savoir dans une correspondance adressée mercredi au ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Pr Tony Mwaba Kazadi, a salué les efforts fournis par le gouvernement congolais dans le respect des conditions de retrait annoncées dans l’accord de financement.

Au cours de sa rencontre le 21 mai dernier avec le ministre de l’EPST, le directeur des opérations de la Banque Mondiale en RDC avait exprimé la disponibilité et la détermination de cette organisation de Bretton Woods de soutenir la gratuité de l’enseignement en RDC.

Les instructions de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement évoquées au ministère de l’EPST

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Pr Tony Mwaba Kazadi a relevé, mercredi, les instructions liées à la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement à l’intention de 5 directeurs de provinces éducationnelles de Kinshasa qui, à leur tour, ont salué les mesures prises pour de la paie des enseignants des écoles maternelles et l’augmentation des frais de fonctionnement des écoles publiques d’ici les mois de juin et juillet 2021.

De son côté, la vice-ministre de l’EPST, Aminata Namasia a examiné le même jour, en concertation avec le comité de suivi de la paie et les députés provinciaux, la problématique de la paie des enseignants dans les territoires enclavés de la RDC.

Aminata Namasia a également traité cette question avec les délégués de l’Institution financière de développement (IFOD), des syndicalistes et d’Equity Bank-BCDC en vue de dégager des pistes de solutions.

A l’issue de leur rencontre, les parties prenantes ont décidé de la mise en place de quatre commissions qui ont pour mission de faire, en cinq jours, des propositions concrètes afin de trouver une solution pérenne pour la paie des enseignants évoluant dans les parties où l’accès est difficile.

Par ailleurs, l’Association des coordonnateurs nationaux des écoles conventionnées reçue par la vice-ministre de l’EPST ont sollicité son implication pour leur titularisation au grade de directeur tel qu’indiqué dans leur mémorandum remis il y a deux semaines au ministre de l’EPST.

Avec ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *