La délégation de CICR a plaidé auprès du président Mboso pour une plus grande protection de l’emblème de la Croix-Rouge !

La délégation de CICR a plaidé auprès du président Mboso pour une plus grande protection de l’emblème de la Croix-Rouge !

Une délégation du mouvement international de la Croix-Rouge, conduite par Rachel Bernhard, représentante du Comité international de la Croix-Rouge en RDC, a franchi le seuil du cabinet de Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, speaker de la Chambre basse du Parlement.
Accompagnée du président la Croix-Rouge de la RDC et le président de la Fédération, la délégation du CICR est allée présenter ses civilités et mener un plaidoyer sur le besoin de protection de l’emblème de la Croix-Rouge.
« Un dossier pour lequel nous avons engagé des discussions avec les différentes législatures, avec un résultat très positif et des engagements de travail sur ce volet du droit qui permet de protéger la Croix-Rouge et des milliers de volontaires qui travaillent dans le pays. Nous avons également échangé autour des subventions et les possibilités de support à cet organe de service public qu’est la Croix-Rouge qui déploie un travail immense dans toutes les provinces du pays », a circonscrit Mme Bernhard.
A sa suite, M. Grégoire Mateso, président de la Croix-Rouge de la RDC a embrayé dans le sens de prendre une initiative de loi portant protection de l’emblème de la Croix-Rouge. Car, à ses yeux, cette loi sera un signe de protection et de distinction pour les travailleurs et volontaires de l’institution en RDC.
« Elle permettra aussi la sécurisation de nos volontaires qui travaillent dans tous les coins et recoins de la République, sans protection », a renchéri Grégoire Mateso.
Au cours de cet entretien, la délégation a été informée de l’engagement de l’honorable président dans le mouvement de la Croix Rouge en qualité de secouriste possédant d’ailleurs tous ses galons.
« Nous sommes venus lui présenter nos félicitations pour sa brillante élection au bureau du Parlement. Ensuite, nous avons posé des problèmes des appuis du gouvernement à la Croix-Rouge de la RDC. Nous sommes auxiliaire des pouvoirs publics que l’Etat congolais a le devoir d’appuyer », a-t-il déclaré.
La Croix-Rouge est, rappelons-le, indépendante depuis le 1er mars 1961 ; auxiliaire des pouvoirs publics, elle est abandonnée malgré son engagement auprès de la population congolaise. Laurette Ngoma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *