La situation de crise persistante dans le Sankuru soumis au Président du Sénat

La situation de crise persistante dans le Sankuru soumis au Président du Sénat

La situation de crise persistante dans la province du Sankuru a été jeudi au centre d’échanges entre  le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, et une délégation des députés et sénateurs de cette province, reçue au Palais du peuple.

Les  députés et sénateurs de cette province du Grand Kasai, conduits par Lambert Mende Omalanga, député national et président du parti CCU, ont saisi cette occasion pour discuter avec le président de la chambre Haute du parlement, sur cette question qui mérite une attention soutenue.

 La délégation du Sankuru a  sollicité, à ce propos, la  sagesse du président de la « chambre des Sages « du parlement congolais pour mettre fin à cette crise qui est à la base d’un malaise  paralysant toute une entité administrative.

Modeste Bahati Lukwebo a appelé les uns et les autres à la sincérité. » Ce n’est pas en voulant écraser les autres qu’on va réussir ; il faut que chacun se surpasse, a- t- il insisté.

 A l’issue  de cette rencontre, des pistes de solutions ont été proposées, a indiqué le cabinet du président du Sénat, ajoutant que  les filles et les fils du Sankuru doivent encore se retrouver entre eux avant de revenir auprès de Modeste Bahati avec des propositions concrètes pour matérialiser les conclusions de ces entretiens.

Par ailleurs, le gouverneur intérimaire de la province du Lualaba ,Fifi Masuka, a fait  également avec Modeste Bahati l’état des lieux de sa province au président du Sénat, selon la même source. La chambre Haute du parlement étant l’émanation des provinces, la cheffe de l’administration du Lualaba   se félicite de l’augmentation des recettes, a-t-elle dit, selon la vision du Président de la république Félix Antoine Tshisekedi.

Des leaders communautaires du Nord-Kivu reçus au Sénat

Par ailleurs, le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, a évoqué jeudi , au Palais du peuple,  la gestion de la catastrophe naturelle survenue à Goma, à la suite de l’éruption volcanique de Nyiragongo,  au cours de l’audience qu’il a accordée  le même jour à une délégation des leaders communautaires de cette partie du pays, sous la conduite du  député national, Juvénal Munobo.

  Ensemble, le président du Sénat et ses hôtes, ont examiné à cet effet les mesures à prendre pour éviter d’être surpris par ce genre d’événements.

Selon la cellule de communication du cabinet du président du Sénat,  celui-ci a eu avec les leaders communautaires une discussion « à bâtons rompus », avant de proposer quelques pistes de solution, notamment sur la prise en charge  des sinistrés de l’éruption volcanique de Nyiragongo.

Aavec ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *