La taxe RAM serait-elle une histoire de la famille d’abord ?

La taxe RAM serait-elle une histoire de la famille d’abord ?

C’est un véritable pavé dans la marre que vient de jeter le média en ligne Scooprdc.net sur le flou artistique qui entoure la perception forcée et la gestion de la RAM.

D’abord le média commence par faire entendre les jérémiades des congolais victimes de travers de cette nouvelle taxe qui s’apparente à une vaste escroquerie de l’État envers la population occasionnant ainsi la déconnexion de beaucoup de numéros téléphoniques.

Par ailleurs, révèle le média en ligne, cette taxe contestée a déjà généré depuis sa perception au bas mot
10 millions USD malheureusement gérés familièrement…
Bien qu’elle soit contestée farouchement, d’après les données obtenues par scooprdc.net auprès des opérateurs de télécommunications, la moyenne générée par la taxe RAM est mensuellement de 2 millions USD. Seulement, la gestion de cette argent serait opaque. S’il est vrai que le décret de l’ex-premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba instituant la taxe RAM fixe clairement la clé de répartition, il est aussi vrai, selon les sources du média en ligne à l’ARPTC et au Secrétariat de PTNTIC, que cet argent est géré familièrement.

En effet, d’après les sources de scooprdc.net, la famille présidentielle est mise en cause dans cette affaire. D’abord, soutient il, que le fils aîné du président de la République serait engagé à l’ARPTC sans aucune expérience ni expertise en télécommunications. C’est un agent exceptionnel qui va au bureau quand bon lui semble et aucun de ses chefs ne bronche, commente Scooprdc.net. Ce qui est très grave, confirme-t-on au média en ligne, c’est lui qui gérerait cette taxe RAM et c’est la vrai raison de sa présence à l’ARPTC.

Si toutes ces révélations du média en ligne se confirmaient, vive « la famille d’abord »

Avec Scooprdc.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *