Lamuka: Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba étalent le prototype d’hommes politiques congolais inconstants !

Lamuka: Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba étalent le prototype d’hommes politiques congolais inconstants !

Martin Fayulu Madidi a remis les flambeaux du présidium de Lamuka à Adolphe Muzito ce samedi 10 avril 2021 conformément aux textes de cette plateforme politique de l’opposition. Mais seulement voilà ! Moïse Katumbi est sorti de sa cachette via un communiqué pour réclamer son tour de présider aux destinées de Lamuka. Et, son alter ego Jean-Pierre Bemba est venu en rajouter à la confusion à travers son message de félicitations adressé au Chairmain de TP Mazembe. Si le ridicule pouvait tuer.

Ces deux ex Lamaku veulent entretenir la confusion pour rien alors qu’ils se sont déjà engagés de plein pieds à l’union sacrée. Comment être à la fois à Lamuka et en même temps de se réclamer de l’union sacrée ? Voilà le prototype d’hommes politiques que le peuple congolais doit sanctionner à l’horizon 2023 pour inconstance notoire. Il y a un dicton qui dit que à cet effet quand on veut être partout, on est nulle part.

Au chef de l’État Félix Tshisekedi de tenir à l’oeil ces deux personnalités qui sont venues à l’union sacrée non pas pour apporter du soutien aux efforts du chef de l’État pour le bien être de la population mais au contraire pour autre chose facile à deviner. Il faut à Félix Tshisekedi d’être prudent pour ne pas subir le coup de massue de ce duo capable de se retourner contre lui au moment opportun.

A ce jour nul n’ignore que Bemba et Katumbi se sont disqualifiés du présidium de Lamuka. Cette attitude de vouloir revenir avec force frise l’irresponsabilité. Même le congolais lambda ne comprends plus rien le mobile qui anime l’homme politique congolais dans sa quête efreinée du pouvoir.

En adressant un message de félicitation à Moïse Katumbi, le president du MLC, Jean Pierre Bemba a étalé sur la place publique la boulimie du pouvoir des politiques congolais. De même Katumbi en publiant un communiqué revendicant le présidium de Lamuka frise la médiocrité et l’inconstance, a laissé entendre un analyste politique proche de Lamuka.

Danny Musangu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *