septembre 28, 2021

Le gouverneur du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoy Kasanji à Kinshasa, mars 2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le député Ngoyi Kasanji plaide pour instituer une commission paritaire, piste de solution pour la confusion de choix à la Ceni

Le député Ngoyi Kasanji plaide pour instituer une commission paritaire, piste de solution pour la confusion de choix à la Ceni

L’honorable Ngoyi Kasanji veut en finir avec l’imbroglio des confessions religieuses sur le choix des animateurs de la commission électorale nationale indépendante. Pour ce faire, l’élu de Mbuji-Mayi vient de proposer l’une des solutions au président de la chambre basse.

En juriste de formation , l’honorable Ngoyi Kasanji a décèlé une brèche dans les textes correspondants pour sortir la centrale électorale dans la confusion. Il invite, en effet, le président de l’assemblée nationale Mboso à instituer une commission paritaire comme le prévoit aussi bien le texte de la constitution tout comme aussi du règlement d’ordre intérieur de la chambre basse pour secourir ces confessions religieuses à trouver un consensus definitif, a déclaré sur une radio de la place Ngoyi Kasandji afin de clore cet interminable feuilleton. Et Alphonse Ngoyi Kasanji de souligner que:  » l’implication du président de l’assemblée nationale va peser dans le processus de la quête d’un compromis ». Soucieux de voir le délais de l’échéance électorale respecté tel que le prévoit la constitution, Ngoyi Kasandji tire la sonnette d’alarme contre cette confusion religieuse qui commence à perdurer. Pour ce député, « cette commission mixte paritaire aura pour mission d’aider les religieux avec un sursaut d’orgueil patriotique à soigner l’image de la RDC déjà ternie. La complexe question de voir la Ceni depolitisée va surement refaire surface.

Océane

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *