septembre 18, 2021

Le gouvernement met en place un plan d’évacuation de la population de Goma pour garantir sa protection

Le  gouvernement met en place un plan d’évacuation de la population de Goma pour garantir sa protection

Le ministre de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe a annoncé, jeudi au cours d’une communication à la presse, le plan d’évacuation progressive des habitants de dix (10) de dix-huit (18) quartiers de Goma situés dans la « zone rouge », conformément au plan de contingence exécuté en harmonie avec les autorités provinciales et celles des services de la protection civile.

Il s’agit respectivement des habitants des quartiers  Majengo, Mabanga- nord, Mabanga-sud, Bujovu, Virunga, Murara, Mapendo, Mikeno, Kayembe et Volcan.

Pour le gouvernement, a dit le ministre Muyaya,  cette mesure préventive et obligatoire exécutée sous la supervision du gouverneur militaire du Nord-Kivu, Constant Ndima, vise à « préserver la vie de nos concitoyens en les orientant vers les lieux les plus sécurisés. Le retour dans leurs domiciles respectifs ne pourra être envisagé que lorsque la menace d’une irruption  secondaire sera totalement écartée ».

Parlant des raisons qui ont motivé la prise de cette décision, le porte-parole du gouvernement a fait savoir que « l’incertitude que nous donne l’évaluation scientifique au regard de la complexité de la situation nous place en face de 4 types de risques, à savoir : le risque d’accentuation de tremblement de terre ressenti de manière continue le 22 mai dernier, qui peut causer plus de pertes de vies humaines et de dégâts matériels ; le risque d’une nouvelle éruption volcanique partant de l’hypothèse que toute la lave contenue dans le cratère ne soit pas sortie.

Et comme il y a des fissures dans la ville, l’autre crainte est qu’une autre éruption parte de l’une d’elles, le risque d’explosion des poches de gaz sous le lac Kivu du fait de son contact avec le magna, ainsi que le risque de la toxicité de l’environnement ambiant du fait de la poussière et des cendres émis dans l’atmosphère par le volcan. Ce qui exposerait la population à une situation sanitaire catastrophique.

Quatre axes d’évacuation de la population

Selon le ministre Muyaya, quatre axes sont prévus pour organiser l’évacuation et la prise en charge totale des déplacés suivant les itinéraires ci-après : la route de « Sake » au Nord-ouest ; la route de Rutshuru (Nord-Est) ouverte pendant les travaux, pour les besoins de la cause, la voie lacustre vers Bukavu et le Rwanda par Rubavu.

Face à cette situation, le gouvernement recommande à la population de rester vigilante et à l’écoute des informations les plus fiables transmises par les autorités compétentes, étant donné que la situation peut changer très rapidement, suivre scrupuleusement des directives des autorités locales.

Aussi, le ministre de la Communication et médias a lancé un appel à la solidarité nationale en faveur des compatriotes sinistrés de Goma. Ce message était particulièrement adressé aux hommes des médias, les invitant à véhiculer des messages de compassion susceptibles de consolider la cohésion nationale.

Par ailleurs, sur instruction du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le gouvernement de la République que dirige le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, a pris toutes les dispositions qui s’imposent, à travers tous les services habilités pour que les déplacements de nos compatriotes de Goma se fassent dans l’ordre et en toute sécurité, a conclu le porte-parole du gouvernement.

Avec ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *