Le gouverneur militaire du Nord-Kivu donne l’ordre d’évacuer la ville de Goma

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu donne l’ordre d’évacuer la ville de Goma

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba, vient de donner l’ordre d’évacuer la ville de Goma, chef de lieu de cette province, suite à l’entrée en éruption depuis samedi 22 mai passé, du volcan Nyiragongo, dans un message radiophonique adressée à la population.

Il explique que les données actuelles de la systémiques et de la déformation du sol indiquent la présence des magmas sur la zone urbaine de la ville de Goma avec une extension sur le lac Kivu. « Compte tenu des observations scientifiques, on ne peut actuellement exclure une éruption à terre ou sous le lac Kivu, mais celle-ci pourrait advenir avec très peu, voire sans aucun précurseur », souligne-t-il.

Il indique en outre que les zones d’habitations exposées par le risque lié aux coulées des laves sont exposées à la destruction, au gaz et à l’ incendie, citant les quartiers Majengo, Mabanga-Nord et Sud, Virunga, Bujovu, Murara, Kahembe, Mikeno, Mapendo, ainsi que le quartier Les volcans. « Nous recommandons et rappelons qu’il est très important de rester à l’écart de trajectoire de coulée des laves qui représente un danger de mort par exphysie ou par lse brûlures sévères », signalé le gouverneur militaire.

Il explique w par ailleurs, que des risques supplémentaires sont liés à l’interaction entre la lave et l’eau, révélant qu’ils sont de plusieurs nature entre autres l’interaction du magma avec l’eau du lac, la déstabilisation du volume de gaz issu sous le lac Kivu et l’émission de gaz à surface potentiellement dangereux pour les populations exposées aux émanations. « Nous recommandons encore à la population de rester vigilante et à l’écoute des informations transmises par les autorités compétentes étant donné que la situation peut changer rapidement », a-t-il fait encore savoir, tout en expliquant que cette situation reste sous surveillance constante et une mise à jour de ces recommandations sera faite rapidement.

En prévision de cette éventuelle catastrophe et en accord avec les scientifiques volcanologues, le gouverneur militaire indique que c’est pour cette raison qu’a été prise la décision de délocaliser la population des quartiers précités vers la cité de Sake à une trentaine de kilomètres de la ville de Goma.

Il précise quant à ce, que le service de sécurité publique patrouilleront pour sécuriser les biens de personnes, soulignant que l’évaluation à un caractère obligatoire. Et ceux qui n’y obtemperont pas seront exposés aux risques inutiles.

Il sied de noter que l’évacuation se fera sans précipitation sous la coordination des humanitaires avec les moyens de transport qui seront disponibilités par les autorités provinciales dans chaque quartier concernés

Le retour aux domiciles ne pourra s’effectuer use sur la recommandation de l’autorité provinciale, conclut-il.
Avec ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *