Le Président Félix Tshisekedi: « le Katanga est au Congo et les Katangais sont des Congolais» !

Le Président Félix Tshisekedi: « le Katanga est au Congo et les Katangais sont des Congolais» !

Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,a vivement félicité la population du Haut Katanga en particulier et de l’espace Katanga en général, pour avoir résisté aux manipulations de ceux qu’il a qualifiés de « sorciers » aux ambitions sécessionnistes qui cherchent à séparer le Katanga du reste de la République Démocratique du Congo.

Le Président de la République a condamné cet état malheureux de choses au cours de son adresse à la population, mercredi soir ,à la Grand-place de la Poste peu après son arrivée à Lubumbashi, province du Haut Katanga.

«Le Katanga est au Congo et les Katangais sont des Congolais» , a-t-il dit, rappelant que le Congo appartient à tous les Congolais et tout Congolais est chez lui partout où il se trouve.

Tout en appelant la population au nationalisme et à l’unité, le Président Félix AntoineTshisekedi Tshilombo a annoncé qu’il se rendra jeudi à Kolwezi dans la province du Lualaba où il s’entretiendra avec les miniers sur des questions relatives au nouveau code minier en vue d’établir les responsabilités des investisseurs vis à vis de l’État.

Il a déploré que la RDC, pays riche mais avec une population pauvre, dépourvue d’infrastructures scolaire, sanitaire et routière.

Il s’est appesanti, dans son adresse, sur l’aspect sécuritaire et la nécessité de l’instauration de l’état de siège assorti de la nomination des gouverneurs militaires et policiers au Nord Kivu et en Ituri.

Le Président de la République a aussi parlé de sa récente tournée au Soudan, en Egypte et en Ethiopie ainsi qu’en Zambie où il a procédé à l’inauguration du pont entre ce pays et le Botswana.

Il a annoncé qu’il reviendra très prochainement dans le Haut Katanga pour le lancement des travaux de construction du pont sur la rivière Luapula dans le territoire de Kasenga. «Ce pont sera une porte vers l’Afrique de l’Est susceptible de favoriser l’amélioration des activités économiques de la RDC», a-t-il dit.

Auparavant, le Président Felix AntoineTshisekedi Tshilombo, avait sensibilisé la population en général à travers celle venue l’ovationner, au strict respect des gestes barrières contre la COVID-19.

A son arrivée à 17 heures 15 minutes à Lubumbashi par l’aéroport de la Luano, en provenance d’ Entebe en Ouganda, il avait été accueilli au bas de la passerelle par le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, le gouverneur Jacques Kyabula Katwe et le président de l’Assemblée provinciale Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza du Haut-Katanga ainsi que les autorités militaires et policières.

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge l’avait précédé le même mercredi, à Lubumbashi, à la tête d’une délégation composée du vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, Daniel Aselo Okito wa Koy ainsi que de la ministre des Mines,Mme Antoinette N’Samba Kalambayi.

Depuis le matin les habitants des villes du Haut-Katanga notamment Lubumbashi et ceux venus de Likasi et Kasumbalesa ainsi que des cités de Kipushi, Kasenga, Kambove avaient pris d’assaut les artères principales que devrait emprunter le cortège présidentiel jusqu’à la Grand-Place de la poste où une tribune avait été érigée pour cette circonstance.

Le Président Félix Tshisekedi est arrivé à Lubumbashi en provenance d’ Entebe en Ouganda, où il a assisté le même mercredi, aux côtés de plusieurs autres Chefs d’Etat, à la cérémonie de prestation de serment de son homologue Yoweri Kaguta Museveni réélu lors de la dernière élection présidentielle de son pays.

Il est arrivé en Ouganda mardi soir, après sa tournée officielle au Soudan, en Egypte et en Ethiopie pour des échanges sur la question du barrage de la renaissance éthiopienne sur le Nil qui oppose les trois pays.

Il a effectué cette tournée en sa qualité du Président en exercice de l’Union africaine dans le cadre du plaidoyer pour une solution juste, concertée et à l’africaine entre les parties en conflit.
Avec l’ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *