Ministère de l’E-PME : Me Eustache Muhanzi tient à matérialiser la vision du chef de l’État dans son secteur !

Ministère de l’E-PME : Me Eustache Muhanzi tient à matérialiser la vision du chef de l’État dans son secteur !

Le ministre d’État en charge de l’Entreprenariat, Petites et Moyennes entreprises tient coûte que coûte à matérialiser la vision du chef de l’État dans ce secteur créateur des richesses et d’emplois.
Pour ce faire, ce commis de l’État compte sur l’implication de tous les acteurs de son secteur d’activité.
Au cour de sa première réunion de la série, au sein de l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises congolaises, le Directeur général a, de prime à bord fait l’économie de son service en epinglant les points forts et faibles. Parmi les soucis, on note l’absence des ressources parafiscales propres. Doléances captées cinq sur cinq par le ministre d’État Eustache Muhanzi qui, à son tour, a promis d’accompagner cet office pour un lendemain enchanteur de cette vielle structure de l’État, bras séculiers de son ministère.
Quand au Programme d’Appui au secteur privé que chapeaute Mme Rosette Falu Mayuma, on indique qu’il connait aussi plusieurs chevauchements qui l’empêche de bien mener sa mission axée principalement sur l’identification de classes moyennes notamment le manque criant des locaux, l’absence d’une mutuelle de santé, le PASP qui ne travaille qu’avec les moyens de bord, sollicite l’accompagnement du nouveau ministre pour effectuer son travail.
Par ailleurs, le ministre d’État Eustache Muhanzi reconnaît les efforts menés par son prédécesseur, a pris son engagement de poursuivre le dossier en cours jusqu’à son aboutissement, car estime-t-il, le chemin étant déjà balisé.
Enfin, le ministre d’État Eustache Muhanzi a prêté une oreille attentive au projet d’appui au développement des micros et PME. Comme toutes les autres structures, les mêmes doléances notamment d’ordres techniques et logistiques ont été présentées au nouveau ministre qui s’engage dorénavant à apporter des solutions durables pour la relance de la promotion de son secteur.

Laurette Ngoma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *