septembre 28, 2021

Nord-Kivu : l’armée annonce l’arrestation des militaires en séjour irrégulier à Beni

Nord-Kivu : l’armée annonce l’arrestation des militaires en séjour irrégulier à Beni

Le porte-parole des opérations Sokola 1 Grand Nord, le lieutenant Antony Mwalushayi

Les militaires congolais déployés dans les opérations militaires et qui se retrouvent en séjour irrégulier dans la ville de Beni sont appelés à rejoindre le camp de Manbangu. Tous ceux qui ne suivront pas ce mot d’ordre seront arrêtés lors des opérations de bouclage et mis à la disposition de la justice militaire, annonce lundi 12 juillet, le porte-parole des opérations Sokola 1, le lieutenant Antony Mwalushay.

« Je lance le message à tous les militaires qui sont ici d’une façon irrégulière d’aller à Manbangu, le camp des militaires. Le militaire qu’on va arrêter dans la ville avec motif fallacieux sera immédiatement arrêté et mis à la disposition de la justice », a-t-il affirmé.

Le secteur opérationnel Sokola 1 a lancé cet appel après l’arrestation d’une dizaine de militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) en situation irrégulière au cours de l’opération de bouclage mixte FARDC-PNC du dimanche 11 juillet.  

Le lieutenant Antony Mwalushay indique toutefois qu’une exception est faite pour les officiers et autres militaires qui travaillent dans la ville de Beni et aussi dans le secteur opérationnel Sokola 1.

Il demande à la population de dénoncer ces militaires.

Le conseil urbain de sécurité de la ville de Beni (Nord-Kivu) a interpellé, dans la nuit de dimanche à lundi 12 juillet, soixante-douze personnes dont vingt-quatre femmes.

Ces personnes sont poursuivies notamment pour possession illégales d’armes AK 47 avec des chargeurs garnis, des quantités de chanvres et d’effets militaires.  Parmi ces personnes figuraient des militaires.  

Avec RO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *