Projet de loi de Tshiani sur la congolité: un fœtus étouffé !

Projet de loi de Tshiani sur la congolité: un fœtus étouffé !

Il est mort de sa plus belle mort. Le projet de loi Tshiani sur la congolité a été étouffé à son étape embryonnaire avant même qu’il ne prenne forme. Un projet de loi qui a soulevé un tollé général de protestation à tel enseigne que son auteur a du mal à convaincre et se retrouve aujourd’hui isolé tant à l’interne qu’à l’externe.

Noël Tshiani, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018 vient d’être réduit à ses petits souliers pour avoir osé une aventure de mauvais goût avec son projet de loi sur la congolité qui apparait clairement aujourd’hui comme un élément déclencheur des conflits qui risquent inutilement d’embraser le pays avec des conséquences inimaginables à même de régresser le pays de Lumumba encore fragile jusqu’ici.

Tous les états majors politiques sont en alerte pour barrer la route à la démarche liberticide de Tshiani et ses commanditaires tapis dans l’ombre qui veulent jouer avec le feu.
Les réactions qui fusent de partout présagent déjà ce que la Rdc sera si jamais on s’obstinait à accompagner ce projet au niveau de l’Assemblée nationale pour son examen.
Le ton avait déjà été donné du côté de Ensemble pour la République où l’on sent une manoeuvre diabolique pour écarter leur champion Moïse Katumbi aux joutes électorales de 2023.

A l’issue du séminaire idéologique de cette formation politique chère à Moïse Katumbi, un député, Daniel Nsafu pour ne pas le citer, n’a pas mâché les mots lorsqu’il était interviewé par la presse en promettant la mort à ce député qui se hasarderait à s’approprier ce projet de loi pour venir l’introduire à la chambre basse. Même son de cloche pour Moïse Katumbi qui a déclaré qu’il ne se laissera pas faire.
Et du coup, le combat contre cette  » bombe » à retardement se généralise et se corse d’avantage contre Noël Tshiani.

A lui de savoir lire les signes de temps pour garder le peu d’estime qui lui reste avant qu’il ne soit discréditer complètement au sein de l’opinion tant nationale qu’ internationale avions nous dit ci-haut.

Car, c’est un combat perdu à l’avance. Tous ou presque se liguent contre son opinion, on ne voit pas comment il sortira vainqueur face à ce duel au couteau. La seule issue qui lui reste, c’est de reculer.

Jeff Saile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *