septembre 28, 2021

Ralentissement de l’activité économique la journée de lundi à Kinshasa

Ralentissement de l’activité économique la journée de lundi à Kinshasa

Les activités commerciales dans la ville de Kinshasa ont tourné au ralenti, la journée de lundi, à cause de la grève des transporteurs des taxis, taxis-bus et de grands bus de société de transport en commun privé qui ont séchés les voies publiques , a constaté certains journalistes de l’ACP au cours d’une ronde à travers la ville.

A la base de leur manifestation, la protestation face aux tracasseries des agents de la police de la circulation routières et certains services de l’Etat qui exigent des documents de bord pour les véhicules.Le marché central pour les parties qui sont fonctionnelles après la fermeture pour de raisons des travaux n’a pas connu son engouement habituel des clients alors que les magasins sont restés ouverts.

A cet effet, les recoupements des informations dans les différents coins de la ville de Kinshasa indiquent que le grand nombre de la population n’a pas pu faire un déplacement de leurs habitations vers le centre-ville où toutes les activités économiques sont concentrées. Seuls les véhicules appartenant aux privés et aux officiels étaient visibles sur les voies publiques.

Les services tant publics que privés ont fonctionné à la manière des jours fériés entrainant ainsi l’effritement des recettes des opérateurs économiques, soulignent certains opérateurs économiques contactés sur les lieux de négoce. « Aujourd’hui lundi premier jour de la semaine, nous réalisons de grandes recettes parce que tous les détaillants de Kinshasa viennent  s’approvisionner en stock », a déclaré sous l’anonymat un gestionnaire d’un magasin réputé dans la vente en gros des articles en plastique au Grand marché qui s’est également refusé de révéler la hauteur des recettes souvent réalisées pendant les jours de fonctionnement normal.

Il a indiqué que cette grève a fait que les acheteurs ne se déplacent pas, craignant de faire les pieds à l’aller comme au retour.

Cette ambiance était la même ambiance dans les magasins réputés dans la vente de tissus pour femmes, des pagnes, des ustensiles de cuisine  notamment à Bisous-Bisous, Shaina et ceux spécialisés dans la vente des produits cosmétiques.

La population exhorte  le gouvernement à prendre des dispositions dans l’avenir pour que des telles manifestations ne puissent se répéter à  Kinshasa.

Avec Acp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *