septembre 28, 2021

RDC : Les sociétés civiles du Nord et Sud-Kivu disent non à Tommy Tambwe à la coordination du DDRC-s pour sa participation aux groupes armés

RDC : Les sociétés civiles du Nord et Sud-Kivu disent non à Tommy Tambwe à la coordination du DDRC-s pour sa participation aux groupes armés

Les sociétés civiles des provinces du Nord et Sud-Kivu demandent au président Tshisekedi de nommer une autre personnalité à la tête du programme de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire et Stabilisation/DDRC-s.

Dans une déclaration conjointe rendue publique le lundi 6 septembre dernier, ces forces vives remettent en cause la crédibilité du nouveau coordonnateur à cause de son passé qui témoigne de sa participation active dans des groupes armés.

Les 2 sociétés civiles rappellent la nomination au poste de commandement de Bosco Ntaganda par l’ancien président Joseph mais qui s’était déclaré Rwandais lors de son interrogatoire à la Cour Pénale Internationale.

« Cette décision rappelle fort bien celle du chef de l’État honoraire, le sénateur Joseph Kabila, qui avait désigné le tristement célèbre Bosco Ntaganda, collaborateur dans la stratégie de recherche de la paix en opposant aux contestations des organisations membres et à la majorité de l’opinion de nos provinces », disent-elles, avant d’ajouter :

« Les faits historiques et empiriques renseignent sur sa participation active et avérée dans les mouvements rebelles du RCD/Goma, M23 et de l’ALEC qui ont déstabilisé l’Est de la République démocratique du Congo et dont les dégâts humains et matériels restent frais et visibles à travers plusieurs entités de nos provinces respectives. En tant que tel, il est lui-même concerné par ce programme. C’est-à-dire qu’il doit aussi être démobilisé, désarmé puis conscientisé en matière de bonne citoyenneté ».

Notons que la nomination de Tommy Tambwe à la coordination du DDRC-s a soulevé un grand tollé au sein de l’opinion dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri.

Ceux qui sont opposés à l’ordonnance du président de la République souhaite voir ce programme être dirigé par un homme intègre si l’on veut obtenir des résultats voulus.

Charles Mapinduzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *