Réduction à trois mois de la garantie locative: le ministre d’État Pius Muabilu veut faire appliquer la loi

Réduction à trois mois de la garantie locative: le ministre d’État Pius Muabilu veut faire appliquer la loi

Le ministre d’État à l’urbanisme et habitat entame déjà la vulgarisation de la loi sur les beaux à loyer réduit à trois mois pour le bail résidentiel. Pius Muabilu tient fermement à la réussite dans l’application effective de ce loi en vue de soulager tant soit peu les difficultés de la population dans ce domaine.

Le ministre d’État Pius Muabilu veut faire respecter loi des beaux à loyer restée obsolète des années durant. C’est ainsi qu’il poursuit sa série de sensibilisation avec différentes couches sociales de la population. Jeudi 20 mai, il a réuni dans son cabinet de travail l’association des locataires vivants avec handicap venue se plaindre de leur condition d’habitat.
A l’issue de l’audience, ces personnes à mobilité réduite ont salué la qualité des échanges et surtout la simplicité et le sens d’écoute qui a caractérisé le ministre d’État de l’habitat. Ils se sont sentis honorés, ont ils dit. Avant d’ajouter « partout où nous sommes, nous sommes dans une société très complexe. Les personnes vivants avec handicap sont abandonnées à leur triste sort. Ce sont les gens qui sont mis en exergue et quand une autorité de cette classe vous reçoit avec facilité, ça m’a fortement touché. Et d’indiquer que même ceux qui travaillent ou même nous qui n’ont pas encore du travail, nous souffrons tous pour cette difficulté d’exagération des mois exigés par certains bailleurs pour la garantie locative. Donc, mettre en place cette loi permettra à ce que tout le monde (toutes tendances confondues) retrouvera un peu du souffle ».
Après cet échange suivie de beaucoup d’explications sur les défis et innovations de cette loi présentée par le numéro un de l’habitat, ces personnes en situation d’handicap ont réitéré leur soutien à cette initiative du ministre d’État. Elles ont promis d’être le relais de transmission de ce message à leurs bases respectives au nom du principe: » nul ne peut ignorer la loi ».
Pour eux, le ministre est un homme animé de la bonne volonté pour faire marcher les choses dans son ministère. « Si aujourd’hui il s’attèle a trouver la solution impérativement sur ce problème de beaux à loyer, c’est parcequ’il est animé par la volonté de changer les choses dans son ministère, ont ils affirmé ». Et d’ajouter:  » le ministre a dit lui même qu’il est issu d’une famille pauvre donc il comprend mieux la difficulté que nous endurons pour réunir la garantie locative ».
Pius Muabilu entend de ce fait matérialiser l’état de droit prôné par Félix Tshisekedi question de soulager la souffrance des locataires estimée à près de 70% en Rdc soit 70 millions de locataires sur une population estimée à près de 100 millions d’habitat. Une fois la garantie de bail de trois mois est appliquée la loi No 15/025 du 31decembre 2015 aura un impact significatif sur le vécu quotidien de tous les congolais y compris les personnes vulnérables. Bailleurs et locataires sont appelés à s’iimpreigner cette loi pour connaître leurs droits et limites sous peine de sanction. Le ministre Pius Muabilu projette une campagne très bientôt qui débutera à Kinshasa où sévit le désordre avant de s’étendre dans les provinces.
Le Baromètre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *