Réorganisation des ADF dans le Graben

Réorganisation des ADF dans le Graben

La coordination provinciale de la société civile a alerté, mardi 1er juin, sur la présence d’hommes armés inconnus qui sèment terreur et désolation dans le graben, en chefferie des Bashu dans le territoire de Beni, notamment par des enlèvements des civils.

Le vice-président de la société du Nord-Kivu, Edgard Mateso, a dit craindre que ça ne soit les ADF qui veulent se réorganiser dans cette zone.

« La société civile a peur de ce qui se passe dans le Graben, nous craignons que ça ne soit une réorganisation des positions des ADF, par ce qu’ils ont toujours utilisé la vallée de Mwalika comme une arrière-base, avant le début de l’Etat de siège, ils étaient cette zone pour se ravitailler soit à Butembo, soit à Kasindi soit alors à partir du Lac Edouard », a estimé Edgard Mateso.

Il a ainsi invité l’armée à vite s’imprégner de la situation et traquer ces inciviques avant toute surprise désagréable :

« Nous pensons que l’armée devra se renseigner sur ce mouvement suspect qui se trouve dans la vallée du Graben afin de couper une sorte de liaison qui existerait entre eux et ceux qui se trouvent dans le triangle de la mort, c’est-à-dire du côté de Rwenzori et du coté de Beni-Mbau et de Watalinga et couper justement cette communication permettrait à ce que l’armée maitrise les mouvements de ces ADF ».

Edgard Mateso a enfin appelé la population à continuer à être vigilante et surtout rapporter toutes ces informations dont elle dispose aux services de sécurité.

Aucune réaction de l’armée n’a été enregistrée, à ce sujet.

LB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *