Révélations de Mike Mukebayi: Gentiny Ngobila toucherait 1 million de dollars de salaire mensuel !

Révélations de Mike Mukebayi: Gentiny Ngobila toucherait 1 million de dollars de salaire mensuel !

Incroyable mais vra ! Le gouverneur de la ville province de Kinshasa se tape 1 million de dollars de salaire chaque mois.

A en croire, le député provincial Mike Mukebayi qui a fait cette révélation au cours de l’émission « Rendez-vous des Auditeurs» sur CCTV. L’élu de Lingwala et opposant du gouverneur de Kinshasa ne désarme pas face à celui qu’il considère comme son bourreau pour l’avoir traduit récemment en justice où il a été condamné à près de deux ans de prison pour «imputation dommages».

Très remonté, l’élu de Lingwala alerte sur le salaire de Gentiny Ngobila. Selon lui, au moment où la récession bat de plein fouet l’économie du pays qui n’arrive pas à se relever des effets de Covid- 19, le gouverneur de Kinshasa toucherait 1 million de dollars de salaire le mois. Mike Mukebayi dit détenir des preuves irréfutables sur le salaire de Ngobila Les.bulletins de paie du premier citoyen de Kinshasa. Celui là même qui est sensé prêcher par l’exemple au regard de la situation économique actuelle de RDC exigeant des institutions la réduction du train de vie.

Mukebayi dénonce le statique après le divorce FCC- CACH. Que Ngobila puise à bras.le corps dans la caisse de la ville sans retenue et impunément, cela appelle à des questionnements sans fin.

Dans ce paradoxe il faut retenir que son opération trompe l’oeil « Kin Bopeto» est une vaste escroquerie Preuve, deux ans après son lancement, rien de bon. Kinshasa occupe la tête de liste des villes les plus sales du monde.
Aussi, c’est une moquerie cynique lorsque fait coire que Kinshasa, c’est seulement Gombe où pour bien masquer sa volonté de nuire, ce gouverneur PPRD, a installé des poubelles à peine visibles.

Si le ridicule.pouvait tuer!’ L’homme doit se rappeler que Kinshasa, c’est la capitale et non Yumbi où, il a laissé des cadres jonchant les rues..Le flou persiste sur sa gestion calamiteuse. C’est dans ce même ordre d’idée que des analystes chevronnés appellent à la prudence, l’actuel locataire de l’hôtel de ville de Kinshas à la prudence au risque de tomber dans le piège de l’impitoyable IGF.

Patrick Lokonyi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *