Lueur de Jolino Makelele sur le dossier des matches !

Car, trop de fausses allégations sont distillées à la place publique pour nuire…

On ne le dira jamais assez. Dans ce pays où l’on semble ne voir du rouge là où les choses sont on ne peut plus claires comme l’eau propre à la consommation, toutes les manœuvres dilatoires font la une des journaux et de la presse audiovisuelle sans compter, aujourd’hui, les réseaux sociaux pour nuire à quelqu’un de valable que l’on tient à dépiauter de sa véritable étoffe blanche comme neige.

C’est dans ce faux ordre d’idées que s’inscrit une rumeur persistante à l’encontre du ministre de la Communication et Médias, Jolino Makelele, à cette heure pendant laquelle les yeux sont tournés vers l’ Hôtel du gouvernement dans l’attente d’une équipe, au sein de laquelle, peut y avoir une place, un compatriote compétent doublé de probité éthique sans soupçon.

La vérité est que la campagne de sape à son endroit serait l’œuvre de ceux qui ont eu horreur de l’entendre d’une oreille au sujet du paiement des frais relatifs à l’opération TNT. C’est cet instant que ces derniers ont choisi pour distiller du mensonge à son nom, plus précisément, au sujet des rapports avec l’agence Goca ainsi que des sommes faramineuses que le ministre Makekele aurait sollicité pour la rediffusion des récentes rencontres sportives des athlètes du pays avec, bien entendu, d’autres équipes comme il en est de coutume.

En clair, dans ce dossier, à tord, l’on reproche au numéro un des médias congolais d’avoir solliciter, en retard et avec insistance, la somme de 400.000US en vue de la rediffusion à la RTNC des matches Rdc-Gabon et Rdc-Gambie. Et que n’eut été la clairvoyance de l’ IGF, cette somme serait décaissée de la Banque centrale et remise à une agence de production de manière frauduleuse.

En toute vérité, 1.800.000US ont été honorés par son prédécesseur pour les rencontres en Egypte 2019 et non 2022. Toutefois, en vertu de la demande de l’ UNION Africaine de radio diffusion, il introduira une demande de 400.000 Us au directeur de cabinet du chef qui a répondu le même jour du 25 mars prévu pour la rencontre sportive après qu’il lui ait écrit le 28 janvier de l’année en cours.

Goca est une agence commerciale de l‘Uarf et avec elle, il n’ya que des rapports normaux, rien de magouille.

Danny Musangu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *