septembre 18, 2021

Tshopo: les dossiers sulfureux sur la megestion de Walle Lufungula déjà entre les mains de l’IGF !

Tshopo: les dossiers sulfureux sur la megestion de Walle Lufungula déjà entre les mains de l’IGF !

Des sources bien introduites, nous apprenons que les radars de l’Inspecteur général des finances vont bientôt braquer la gestion de l’ex gouverneur de la Tshopo, le trop controversé Walle Lufungula. En tout cas, les choses s’accélèrent dans ce sens pour arriver à découvrir le pot au rose de trois ans de megestion à nul autre pareille ailleurs.

Jules Alingete a du pain sur la planche c’est le moins que l’on puisse dire au regard des révélations faites sur la gouvernance scabreuse érigée dans la province de la Tshopo au lendemain de la prise du pouvoir par celui que d’aucuns espéraient qu’il allait apporter une touche particuliere pour booster cette entité décentralisée restée à la traîne alors qu’elle a des atouts pour éclore son développement.

Ironie du sort. Walle Lufungula est venu plutôt pour se servir et non servir la Tshopo, ne cessait de denoncer un notable du coin sous le sceau de l’anonymat.

Aujourd’hui, les faits sur terrain lui donne amplement raison. La Tshopo recule à tel enseigne que celui qui succédera à Walle Lufungula aura du mal à relever la pente.
Les ressources générées par la régie financière prennent une autre direction que seul Walle Lufungula connait la destination au point même de priver les agents de cette régie leurs salaires voici aujourd’hui plusieurs mois d’arriérés.

Étonnant. A en croire nos sources, ce sont ces agents qui ont fuité l’information à l’IGF avec des preuves à l’appuie.
On rapporte que plus de dix millions Usd ont été engloutis par le gouvernorat de la Tshopo sous la gouvernance de Walle Lufungula.
Et, pour tromper la vigilance de la population, Walle Lufungula a ouvert plusieurs chantiers à travers la ville de Kisangani qui d’ailleurs sont restés inachevés. Aucun travail d’impact visible à travers la ville n’a été effectué sinon ses interminables missions à Kinshasa pour mieux se servir via des faramineux frais des missions. Dans l’entre-temps, la province se meurt. Son chef lieu Kisangani ressemble aujourd’hui à une ville fantôme sortie fraîchement d’une guerre dévastatrice : plus de routes macadamisées, l’éclairage public fait cruellement défaut occasionnant l’insécurité, la crasse se lit partout à travers les six communes. Bref, il ne fait plus beau à Kisangani autre fois classée troisième ville du pays.
Walle Lufungula presenti candidat à Makala. Rien de plus !

Roger Makangila

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *