Tshopo : « que les autorités demandent pardon à la population pour le mal qu’elles ont causé à la province », déclare Me Trésor Assimbo

Tshopo : « que les autorités demandent pardon à la population pour le mal qu’elles ont causé à la province », déclare Me Trésor Assimbo

Au cours d’une interview accordée à notre correspondant, l’opératrice sportive, avocate au barreau de la Tshopo, Me Trésor monte au créneau pour faire le point sur les turbulences qui secouent la province de la Tshopo voici deux ans aujourd’hui.

À en croire maître Trésor Assimbo, la Tshopo est tombée trop bas, depuis le début du conflit inter constitutionnel. Sans autre forme de procès, elle demande aux autorités provinciales de présenter des excuses publiques à la population Tshopolaise.

«…Nos pères, frères et frères qui nous dirigent ont plongé la province dans un chaos qui ne dit pas son nom…
Nous leur demandons de présenter des excuses à la population pour tous ces ratés là…»

Aux collaborateurs de ces autorités, Me Trésor Assimbo lance à leur intention, un message de prise de conscience :

«…À nos frères et soeurs qui soutiennent les deux camps…Un mal reste un mal, même si c’est fait par un proche…Arrêtez d’applaudir le mal. Si vous aviez dit la vérité à vos boss, ils auraient changé et changer en même temps les choses, vous y êtes aussi pour quelque chose…» Souligne-t-elle.

Pour votre gouverne, le conflit qui prévaut jusqu’à ce jour entre les deux institutions provinciales, remonte au mois de juin 2020 et tend à se dénouer avec l’implication personnelle du nouveau VPM de l’intérieur et sécurité.

Trésor BOTAMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *