Tshopo: Walle Lufungula doit savoir lire le signe du temps via la douche froide lui infligée par le commissaire de la police !

Tshopo: Walle Lufungula doit savoir lire le signe du temps via la douche froide lui infligée par le commissaire de la police !

Kinshasa a déjà mis définitivement une croix sur Walle Lufungula, déchu depuis le 15 avril dernier par l’assemblée provinciale. A lui de savoir lire le signe du temps par rapport à ce qui se passe sur terrain notamment l’attitude du commissaire de la police nationale congolaise/ Tshopo Jonas Kalakandi Kapela arrivé jeudi 29 avril à Kisangani en provenance de Kinshasa.
En effet, cet officier de la police nationale congolaise en regagnant son poste de commandement à Kisangani sait pertinemment très bien qu’il y a une décision déjà prise par le Vpm de l’intérieur sortant confiant l’intérim de la province entre les mains du vice-gouverneur Abibo Sakapela. D’où, son attitude d’aller vers ce dernier ainsi que le président de l’Assemblée provinciale pour leur présenter les civilités. Il ne devrait être autrement car ne dit on pas que la discipline est la mère des armées ? A Walle Lufungula d’interioriser cette vérité malgré la douche froide lui infligée qui, disons-le, l’a permis de râler à nouveau en étalant dans un communiqué lu sur les antennes de la Rtnc locale, son amateurisme au grand jour. Comment Walle peut affirmer sans pince rire dans ce communiqué que cet officier de la police est arrivé à Kisangani clandestinement ? Walle Lufungula ou les membres de son staff oublient-ils qu’il y a un communiqué encore en vigueur interdisant tout mouvement des officiers des Fardc et de la police d’une ville à une autre sans autorisation préalable de la hiérarchie ? Comment est ce que le commissaire Jonas Kalakandi est passé tout bonnement à l’aéroport international de N’djili où plusieurs services opèrent sans pour autant faire l’objet d’un contrôle systematique? En tout cas, si ce dernier n’était pas muni d’une autorisation surtout qu’il était habillé en tenue des commissaires de la police, on ne voit pas comment il serait arrivé à Kisangani.
Ceci démontre à suffisance, c’est le moins que l’on puisse dire, que le communiqué lu sur la Rtnc Kisangani est venu remettre en cause les qualités et capacités intellectuelles des hommes qui entourent Walle Lufungula qui, malheureusement, continuent à l’enfoncer davantage chaque jour qui passe dans la merde.

C’est à Walle Lufungula de bien lire le signe du temps avions nous dit ci-haut et plier bagages avant qu’il ne soit trop tard.
Roger Makangila

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *